Des forêts d'Amazonie jusqu'à New York,de Cambuci à Butantã ,du Rio Paraná au fleuve Garonne,des pieds à la tête,de la complainte de Luis à la samba triste,de la samba érudite à la samba abstraite ,de la science à la condition de vie,de la femme dénuée aux égards de l'homme ,de l'amour de dessous au dessus de la vie,du jugement dernier à la longue nuit ,de la nuit de veille jusqu'à la tombée de la nuit ,des éclats de ciel jusqu'au Cuitelinho , du visage type  au visage découvert,de celle que personne ne voulait jusqu'à Balbina,des cris juvéniles jusqu'à la ronde,de la fausse vie de bohème jusqu'à la vraie racine ,des habits de roi jusqu'aux guenilles ,de la pièce de tissu à la pièce subtile,de Arnaldo à José ,de Alberto à Adoniran,de la capoeira à la valse,de la danse des trois heures du matin jusqu'aux trois tentatives de suicide ,de l'entêtement à la jalousie  ,des sourires du bord des lèvres aux pleurs du milieu de la rue,du "reviens vite" au "loin de chez soi" du petit Caporal au poète Bilac,de la paix à la guerre,de la vie à la mort,du temps à l'espace ,de la place Clovis aux enchères placées,de la première à la dernière,de lui à nous ,il a tout fait rimé ,il a tout conjugué ,il a tout sublimé,et c'est pour cela qu'aujourd'hui,tout le monde dit,:....no fim,não se perde nada.

FOFINHO

fofinho3