Bolinho de bacalhais  (Aldir Blanc - Jayme Vignoli - Luis Flávio Alcofra)

Esse cara é uma peça
esse cara é demais
pediu no bar da Maria
bolinho de bacalhais
Esse cara é uma fria
esse cara é Zé Mané
diz que foi a simpatia
que pegou duas mulher.

Ele bota S onde não tem, onde tem tira
parece ministro com a grana do país
discutiu mal lá no Pibepibe
revoltado respondeu
vai pra aquela que te Paris.
 
Esse cara é uma peça
esse cara é demais
pediu no bar da Maria
bolinho de bacalhais.
Esse cara é uma fria
esse cara é Zé Mané
diz que foi a simpatia
que pegou duas mulher.

Ele tira o S até de lápis e de mês
diz que namorou Dolores e Maria Ignez
e olha só, pro Zagallo enlouquecer
com Ronaldinho, Edmundo ou Romário
prefere os três.
 
Esse cara é uma peça
esse cara é demais
pediu no bar da Maria
bolinho de bacalhais
Esse cara é uma fria
esse cara é Zé Mané
diz que foi a simpatia
que pegou duas mulher.

Muito viajado, pescou boto no Amazonas
Ai, não há vitrais iguais aos de Minas Gerais
mas vexame deu, Meu Bom Jesus
quando em Salvador pediu à Sinhá
pra comer cuscuz.

Esse cara é uma peça
esse cara é demais
pediu no bar da Maria
bolinho de bacalhais
Esse cara é uma tremenda fria
esse cara é o maior Zé Mané
diz que foi a simpatia
que pegou duas mulher.


walter alfaiate bolinho de bacalhais

Walter Alfaiate,de son vrai nom Walter Nunes de Abreu (07 juin 1930 à Rio de Janeiro-27 février 2010)
"Alfaiate"en portuguais,cela veut dire:"tailleur".
Alors,était-il un "couturier de la samba? Oui et non.
C'était un compositeur et interprète ,la nuit mais il était tailleur de son métier,le jour.
Walter était à juste titre un nostalgique.
Nostalgique de son quartier de Botafogo,comme il était "avant" ou ,le soir venu,les sambistas se réunissaient dans les "Botecos" (les bars) autour de quelques bières et de quelques sambas,pour refaire le monde.
A Botafogo,il fut l'instigateur de la pose d'une plaque en l'honneur de son grand ami Mauro Duarte
sur l'une des places rebaptisée de Botafogo .
Durant les dernières années de sa vie,il habitait a Copacabana et c'était alors un habitué des"rodas de samba" du fameux Bip Bip.


Boulette de morues  (Aldir Blanc - Jayme Vignoli - Luis Flávio Alcofra)

Ce type est un comique,
ce type est trop,
il a commandé au bar de Maria
des "boulette de morues".
Ce type est un danger public,
ce type est sans notion,
il dit que c'est par sympathie
qu'il a pris deux "femme".

Il met des "S" ou il n'y en a pas,il les enlève ou il y en a,
on dirait un ministre avec les deniers du peuple,
il s'est fait engueulé là-bas au Bip-bip,
révolté ,il a repondu:
va te faire"foutres"!

Ce type est un comique,
ce type est trop,
il a commandé au bar de Maria
des "boulette de morues".
Ce type est un danger public,
ce type est sans notion,
il dit que c'est par sympathie
qu'il a pris deux "femme".

Il enlève le "S" du stylo et celui du mois,
il dit qu'il a une aventure avec Dolores et Maria Ignez
et écoute ça,pour rendre fou Zagallo,
entre Ronaldinho,Edmundo ou Romário,
il préfère les trois.

Ce type est un comique,
ce type est trop,
il a commandé au bar de Maria
des "boulette de morues".
Ce type est un danger public,
ce type est sans notion,
il dit que c'est par sympathie
qu'il a pris deux "femme".

Bourlingueur,il a péché un dauphin d'Amazonie
et puis,il n'y a pas "d'égals vitrails" que ceux du Minas Gerais*
mais il a eu la honte,mon bon Monsieur,
quand,à Salvador (de Bahia),il a demandé à la Maitresse
de lui servir son "culsculs (couscous)" (annotation:pour comprendre le sens,il suffit d'enlever les"S")

Ce type est un comique,
ce type est trop,
il a commandé au bar de Maria
des "boulette de morues".
Ce type est un danger public,
ce type est sans notion,
il dit que c'est par sympathie
qu'il a pris deux "femme".

*Minas Gerais: grand état du centre-est du Brésil.

Voici une samba qui a dû animer maintes fois les "rodas de samba" du fameux Bip-Bip de Alfredinho!
Des paroles amusantes,un refrain entrainant,les ingrédients sont réunis pour une bonne recette!
Bien sûr,on se situe au deuxième degré,il n'y a pas de commentaire particulier à faire ni de message
à transmettre.
La samba est aussi une distraction dans le sens simple et pratique du terme.
C'est agréable de se laisser porter par son humour sans arrière pensée,sans compromis.
Beaucoup de sambas populaires anciennes et même actuelles n'ont  jamais été enregistrées et ne le seront sans doute jamais.
Mais au moins,elles auront rempli leur objectif premier:marquer les "esprit" par leur futilité.
La seule chose qui soit dommage ,c'est que ces  "esprit" aient effacés la "mémoires" et garder la "futilités"!
(au deuxième "degrés"..)

PS:Merci à Valter pour m'avoir fourni les paroles originales.

Pour voir et écouter:

Pour télécharger:

http://www.mediafire.com/download.php?ksfjykv8p6gz9hn