Ciências no samba  (Mano Décio da Viola - Silas de Oliveira)

O mundo é o teatro da vida
no palco da luta renhida
desempenho meu papel
numa estrada de longa miragem
durante a nossa passagem
o cenário é cruel
para os incompreensíveis
o fenômeno admissível é relativo, é natural
mas para o leigo a decisão informal
é sempre procurar a solução do mal.

As leis que regem o universo
são santas e naturais
força e matéria são os dois únicos
princípios fundamentais
quando a tendência
tem em suma influência
imanada no terror
diz o livro da ciência
pra combater a sobrevivência
só com o poder do astral superior.


silas de oliveiramano

               Silas de Oliveira                e              Mano Décio da Viola

Silas de Oliveira,de son vrai nom Silas de Oliveira Assumpção (04 octobre 1916 à Rio de janeiro -
20 mai 1972).
C'etait un compositeur et un sambista qui connut de grands succès avec ses compositions de sambas pour le carnaval(samba enredo),en particulier pour son école de samba "Império Serrano" du quartier de banlieue de Madureira.
Pour faire plaisir à son père,Silas fut professeur de portuguais et il devait se cacher pour participer à des"rodas de samba" car son père ,qui était pasteur ,était récalcitrant à ces manifestations.
Lors de son service militaire pour le compte de la Marine brésilienne et ,en 1942,le navire sur lequel il naviguait ,fut torpillé par un sous marin allemand.
Heureusement pour lui,il fut l'un des rares rescapés de cette tragédie.
Lorsqu' il revint à Rio de Janeiro,il laissa tomber sa carrière de professeur et devint gardien au ministère de l'éducation ou il restera jusqu'a sa mort.
Sa mort ,justement,fut fulminante et presque"grandiose".
Il est décédé d'un infarctus ,en interprétant l'un de ses plus grands succès("Os Cinco Bailes da História do Rio"),lors d'une roda de samba.....


Sciences dans la samba  (Mano Décio da Viola - Silas de Oliveira)

Le monde est le théâtre de la vie,
sur la scène de la lutte acharnée
je joue mon rôle,
sur la route de la longue illusion,
pendant notre passage,
le scénario est cruel;
pour les sans queue ni tête
le phénomène admissible est relatif,est naturel
mais pour le profane,la solution informelle
est toujours de chercher la solution du mal.

Les lois qui régissent l'univers
sont saintes et naturelles,
la force et la matière sont les deux seuls
principes fondamentaux;
quand l'attraction
a dans son ensemble l'influence
aimantée par la terreur,
selon le livre de science
pour lutter pour la survie,
il y a seulement le pouvoir de l'incidence supérieure.

(Texte  original gentiment  envoyé par mon ami Valter)


Cette samba est une exception parce qu'elle décrit une expérience scientifique unique.
L'alliance de la samba et de la science est-elle bien raisonnable?
Pour obtenir une réponse concrète,il faut,soit lire entre les vers,soit lire entre plusieurs verres ,de
préference de la bonne cachaça du Minas.
La science est-elle vraiment indispensable?
Pour cette samba ,elle n'est d'aucune utilité car elle ne résout rien, à peine aide t'elle  ceux qui
ont des doutes mais qui sont sans esprit,sans état ou connaissance de l'incidence supérieure.
Pour croire à la science,il faut être inconscient ou rêveur car comment pourrait-on croire en l'influence
de percées scientifiques qui n'ont de raison d'exister que parce qu'elles seront bientôt démontrées
comme étant erronées?
La science donne l'illusion mais ne permet pas de voir dans le sens de la largeur,ni d'avoir une vision globale.
La science en général ne permet d'être perçue comme faisant partie d'un ensemble puisque chacune des
sciences est régi par ses propres lois ou règles qui s'évitent soigneusement pour éviter toute interférence.
C'est tout le contraire qui se passe dans l'art,la musique et en particulier la samba ou la vie se
rencontre sous une forme réceptive et récapitulative,comme dans une synthèse.
C'est cette même synthèse qui permet une vision beaucoup plus large que celle qui serait acquise en
parties séparées comme le propose la science et ses études.
Même s'il est difficile de nier que la force et la matière ne soient pas des connaissances qui  ont
changé ou changent l'environnement humain et ses évènements,il faut bien reconnaître que jamais elles
ne supplanteront la représentation d'une synthèse comme peut le faire une samba en terme d'ichnographie.
La samba est une empreinte alors que la science n'est qu'un simple  pas,ainsi c'est plus facile de visualiser.
Un peu par esprit(large) de provocation ,il serait correct d'écrire que des ignorants ont fait de la
samba une musique savante et que des savants ont fait de la science une matière ignorante.
Silas de Oliveira était un grand sambiste en la matière...

Pour voir et écouter:
Interprétation de Mano Décio da Viola

Pour télécharger:

Interprétation de Mano Décio da Viola

http://www.mediafire.com/?hg2823ua0p66d1d